Psychothérapie

La psychothérapie permet d’identifier les traumatismes et les conditions de l’environnement ayant mené à l’élaboration du système de croyances, de pensées, d’attitudes relationnelles et de réactions émotionnelles. Elle restaure la capacité d’attachement et d’intimité.

En élargissant la conscience de soi jusqu’à l’interactivité (alphabétisation émotionnelle, questionnement, guidage vers émotion, comportement, pensée, interactivité) on opère de nouvelles connexions dans le cerveau de manière à s’ouvrir à de nouvelles options comportementales.

La psychothérapie permet d’acquérir de la liberté en restaurant le sentiment de son pouvoir et de sa puissance personnelle. La finalité étant de développer son autonomie.

L’approche empathique intégrative s’inscrit dans le courant humaniste, de la théorie de l’attachement et de la psychologie positive. Elle emprunte à l’Analyse Transactionnelle, à la Gestalt, au travail reichien, à la méditation, à la PNL (Programmation Neuro-Linguistique), à l’approche systémique, aux travaux de psychologie sociale, et aux neurosciences. Elle intègre les outils et perspectives théoriques pertinentes de ces différentes approches. Très pragmatique, elle a développé des exercices qui se retrouvent dans des approches cognitivo-comportementales de la troisième vague des TCC (Thérapie Cognito Comportementale).

Le travail en thérapie intégrative prend en compte l’ensemble de la personne: la dimension corporelle, émotionnelle et cognitive. Il permet de s’ajuster au plus prés des demandes de la personne.

En tant que psychopraticien je respecte la charte de déontologie de la FF2P (Fédération Française de Psychothérapie et de Psychanalyse).